Hintergrundbild - Image du fond - Immagine di sfondo

Si un mot caractérise le charisme de Chiara Lubich c’est bien le mot « unité », l’unité et rien d’autre. Toute jeune, tout en puisant dans l’Ecriture elle en en fait son programme de vie : que tous soient un afin que le monde croie (Jn17). Les textes présentés dans cette anthologie vont à la source de sa compréhension et de son expérience de l’unité qui, pour elle, est indissociable du mystère de la Trinité. Dans la vision de Chiara Lubich, l’unité est une proposition qui se traduit en « fraternité universelle » et n’exclut aucune personne humaine.L’unité est un don de Dieu à demander, le dessein merveilleux de Dieu sur l’histoire, le dessin de Dieu sur l’humanité.

20. 11. 14

Jésus Eucharistie

« Tu es entré dans ma vie plus que l’air dans mes poumons, plus que le sang dans mes veines ». Cette confidence de Chiara Lubich exprime le profond rapport qu’elle a su instaurer durant sa vie avec Jésus Eucharistie, fondement sur lequel se base la spiritualité de l’unité. Comme le Concile Vatican II l’a réaffirmé avec conviction, l’Eucharistie produit des fruits inattendus qui la révèlent « sacrement d’unité », faisant naître une communauté nouvelle et des germes de résurrection dans l’histoire et dans la nature.Tout au long de son livre, à travers des extraits de son journal intime, des passages inédits de conversations, des textes publiés mais peu connus et des épisodes vivants et concrets, Chiara Lubich raconte sa graduelle découverte de Jésus Eucharistie dans sa vie personnelle et dans celle du Mouvement qu’elle a fait naître.Une narration qui devient « mystagogie » : proposition discrète du mystère qui convainc et entraine le lecteur vers la même expérience.Un ouvrage fait pour un public large, extrêmement simple et complet à la fois, utilisable aussi bien comme outil de catéchèse que comme livre de méditation.

14. 01. 14

L'amour réciproque

Choix de textes de Florence Gillet

La redé­cou­verte du com­man­dement nouveau de Jésus « aimez- vous les uns les autres comme je vous ai aimés » (Jn 13,34 ;15,12) faite par Chiara Lubich au cours des années qua­rante, en pleine seconde guerre mon­diale, secoue et renou­velle – pour elle et ceux qui l’entourent – la façon de vivre le chris­tia­nisme. L’amour réci­proque devient la pierre angu­laire sur laquelle se fondent les Focolari et l’essence même de leur vie. Ce style de vie est conta­gieux et se répand bien vite. Il ne s’agit pas, dit l’auteur, « d’une norme, d’un pré­cepte ni d’une règle qui vien­drait s’ajouter à celles qui existent déjà, mais plutôt d’une façon de vivre et de concevoir l’existence que nous- mêmes, bien que chré­tiennes, nous avions oubliée ». Dans la pure ligne du message de com­munion du Concile Vatican II, Chiara Lubich voit dans le com­man­dement de l’amour réci­proque le cœur de l’anthropologie chré­tienne. Par des écrits, des réponses, des extraits de confé­rences, l’auteur en expose le dyna­misme vital, le bien- fondé, les dif­fi­cultés pour le vivre. Et elle l’annonce à beaucoup, chré­tiens et non- chrétiens, groupes et peuples, comme « la grande révo­lution que nous sommes appelés à offrir au monde d’aujourd’hui ».

Chiara Lubich (1920−2008) est la fon­da­trice du mou­vement des Focolari qui existe dans la plupart des pays du monde. Elle est consi­dérée comme une des figures spi­ri­tuelles majeures du XXe siècle. Elle a publié de nom­breux livres centrés sur la spi­ri­tualité de l’unité et le dia­logue entre reli­gions et cultures. Elle et son œuvre ont reçu diverses recon­nais­sances, dont en 1996 le PrixUNESCO de l’Éducation pour la Paix et en 1998 le Prix Européen des Droits de l’Homme.

160 pages

14. 01. 14

Semeurs d'unité

Mili­tants jocistes, curé lorrain, bour­geoise lyon­naise, moine trap­piste, ins­ti­tu­trice alsa­cienne, directeur dans la grande industrie, femme com­pagnon de la Résis­tance, musulman pionnier des couples islamo- chrétiens, pro­tes­tante très œcu­mé­nique, soldat de car­rière, supé­rieur d’une congré­gation reli­gieuse, pré­sident du conseil général, mère de famille nom­breuse… Ils ont en commun d’avoir un jour adhéré à l’idéal d’unité de la famille humaine proposé par Chiara Lubich et les Focolari. Tous ont vécu en France et sont aujourd’hui décédés. C’est pourquoi ils peuvent être consi­dérés comme des pion­niers de ce courant spi­rituel, social et culturel dans notre pays. Ces por­traits retracent le par­cours de chacun en le situant dans son envi­ron­nement humain et religieux.

Les auteurs, jour­na­listes et/ ou ayant connu per­son­nel­lement les figures dont ils parlent, ont tous cherché à vérifier leurs infor­ma­tions et à obtenir l’accord de la famille des per­sonnes concernées.

À l’occasion des 60 ans de l’arrivée des Focolari en France (automne 1953à Chambéry) et des 70 ans de la fon­dation de ce mou­vement par Chiara Lubich en Italie du Nord (décembre 1943 à Trente), ce livre est une bonne occasion de mesurer l’impact et la per­ti­nence d’une spi­ri­tualité post­con­ci­liaire venue d’ailleurs, dans le milieu ecclésial et social français.

224 pages + 32 pages cahier photos<b<

 

Les aventures de Gibi

Gibi le petit clown est le pro­ta­go­niste de petites his­toires qui veulent faire sourire et penser. Né de l’idée d’un édu­cateur italien qui cher­chait comment aider un ado­lescent qui vivait un moment dif­ficile, il com­mença à des­siner ce per­sonnage et des dia­logues avec un com­parse, comme excuse pour trans­mettre une espé­rance qui avait tou­jours raison d’être.
Par un savant équi­libre entre silence et mots, ce petit clown peut parfois aussi devenir déran­geant : avec une sin­cérité effrontée et une légère ironie, Gibi bou­le­verse notre vie tran­quille et nous pousse à nous rap­procher de notre pro­chain de façon concrète et à trouver dans chaque dif­fi­culté de la vie son côté positif.
Né en 1947, Walter Kostner est édu­cateur. Il a eu l’occasion de par­courir le monde, ren­con­trant de nom­breux jeunes. Il a reçu en 2000 le Prix Honoris Causa en Altruisme auprès de l’université de Vérone pour sa bande dessinée.

Le pari de la confiance – Maria Voce

Entretiens avec Michel Zanzucchi et Paolo Loriga

Alors qu’elle était peu connue et loin d’être la favorite, Maria Voce a été élue, en juillet 2008, pré­si­dente du mou­vement des Focolari, l’un des mou­ve­ments catho­liques le plus répandus au monde. Elle a succédé à Chiara Lubich, la fon­da­trice, décédée en mars 2008. Lourde charge qu’une telle suc­cession. Maria Voce s’est mise tout de suite à l’assumer en par­ta­geant les res­pon­sa­bi­lités entre les divers organes du Mou­vement, et avec l’esprit natu­rel­lement opti­miste et entre­prenant qui la caractérise.

Dans ce livre d’entretiens, pour la pre­mière fois, Maria Voce, à mi-​​chemin de son mandat, propose sa pensée sur de nom­breuses ques­tions d’actualité qui sont au cœur de la vie civile, sociale et ecclé­siale de notre époque.

La pré­si­dente, « une femme pleine de sur­prises », n’esquive aucune question, pas même les plus déli­cates. Ainsi ses réponses vont-​​elles des pro­blèmes de l’Église catho­lique en matière de pédo­philie, de pouvoir et d’inculturation, aux défis de la mon­dia­li­sation, du dia­logue avec les fidèles des autres reli­gions jusqu’à l’accueil des cri­tiques adressées aux Focolari, de la pré­sence de musulmans dans le Mou­vement jusqu’à sa dimension volon­tai­rement laïque…

Elle aborde bien sûr la place des femmes dans la société et dans l’Église. Mais elle-​​même, par ce qu’elle est, se révèle une réponse vivante. Serait-​​elle, comme cer­tains l’ont dit, « la femme la plus influente de l’Église catholique » ?

214 pages – 18 €

 

Le Frère, de Chiara Lubich

Ces textes de Chiara Lubich sur l’amour du frère offrent beaucoup d’espoir pour notre monde. Cet espoir n’est ni uto­pique ni illu­soire car la pro­po­sition de Chiara Lubich a convaincu au cours des décennies des mil­liers de per­sonnes qui, chaque jour, se mettent ou se remettent à l’école de l’amour. Dans la spi­ri­tualité de l’unité de Chiara Lubich, l’amour du pro­chain constitue le premier pas pour réa­liser le com­man­dement de l’amour réci­proque. Cet objectif n’est jamais perdu de vue. Du reste, comment l’amour du frère pourrait-​​il être authen­tique s’il n’y avait le désir qu’il aime à son tour, s’il n’y avait le désir que lui aussi connaisse la plé­nitude de la joie qui vient de l’unité ?

Chez Chiara Lubich, le concept de « l’amour du pro­chain » est for­tement et expli­ci­tement enraciné dans la Parole de Dieu. Elle l’annonce avec courage dans le monde entier, à l’ONU comme dans les temples de toutes reli­gions, orien­tales et occi­den­tales, et met en évidence les fon­de­ments anthro­po­lo­giques de l’amour. Puisant à l’amour divin, celui qui aime son frère demeure en Dieu et cette expé­rience ouvre une « voie » nou­velle dans l’histoire de la spi­ri­tualité, celle du « frère », voie de sainteté. « Si tous les hommes, ou au moins un petit groupe d’entre eux, se fai­saient vrais ser­vi­teurs de Dieu dans le pro­chain, bien vite le monde appar­tien­drait au Christ. »

Chiara Lubich (1920−2008) est la fon­da­trice du mou­vement des Focolari qui existe dans la plupart des pays du monde. Elle a publié de nom­breux livres centrés sur la spi­ri­tualité de l’unité et le dia­logue entre reli­gions et cultures. Elle et son oeuvre ont reçu diverses recon­nais­sances, dont en 1996 le Prix UNESCO de l’Éducation pour la Paix et en 1998 le Prix Européen des Droits de l’Homme.

160 pages - 15 €

Vivre la Parole de Dieu

Les textes de Chiara Lubich ras­semblés dans cet ouvrage mettent en évidence la puis­sance et la fécondité de la Parole de Dieu révélée dans la Bible. Pré­sentés sous un angle his­to­rique, ils mettent en lumière le chemin que Dieu a fait faire à Chiara Lubich par rapport à sa Parole. Chaque pas accompli par la jeune Chiara dans les années qua­rante en pleine seconde guerre mon­diale, chacune de ses réflexions et surtout sa pra­tique de vivre la Parole trouvent en Dieu leur origine.

Collection Spiritualité, 15€

Chiara Lubich: La Volonté de Dieu - Mode d'emploi

Souvent, pour prendre de petites déci­sions au jour le jour ou pour faire des choix qui orientent toute une vie, il n’est pas évident d’avoir les bons cri­tères et de dis­cerner ce que l’on veut vraiment, en pro­fondeur. Existe-​​t-​​il une autre volonté qui puisse orienter la mienne sans enfreindre ma liberté ? Peut-​​on encore parler de volonté de Dieu à l’heure où se heurtent indif­fé­rence reli­gieuse et fana­tisme reli­gieux ? Existe-​​t-​​il un « oui » de l’homme à Dieu qui ne soit pas servile ?


En une suc­cession de médi­ta­tions ordonnées, Chiara Lubich cla­rifie ce « oui » pos­sible de l’homme à Dieu et propose un guide sur ce chemin.

Collection Spiritualité, 2011, 15€

Chiara Lubich - Au fil des jours

Avec environ 300 photos, ce « beau-livre » adopte volontairement le style d’un album de famille. On y suit, par décennies, de 1920 à 2008, la vie de Chiara Lubich selon un ordre chronologique. Le choix des photos mêle vie intime et grands événements afin de dégager un portrait le plus authentique possible. Pour marquer chaque dizaine d’années, un phrase-clé de la fondatrice des Focolari. Sinon, pratiquement pas de textes, en dehors de quelques indispensables informations de lieux et de personnes.

Collection Spiritualité - 180 pages, 26 €

 

 

Prier 15 jours avec Chiara Lubich

Quinze chapitres invitent le lecteur à la prière, dans la spiritualité de l’Unité qui caractérise Chiara Lubich (1920-2008), fondatrice du mouvement des Focolari. On y découvre un profond enracinement dans l’Évangile, ainsi qu’un étonnant dialogue avec Dieu qui l’apparente aux grands spirituels. Chiara Lubich est un instrument choisi pour pénétrer profondément, à l’aube du troisième millénaire, dans quelques aspects de la révélation, notamment deux prières du Christ : une prière de demande rapportée par Jean (17,21) pour que l’humanité vive sur le modèle de Dieu, « Père, que tous soient un comme nous sommes un », et une demande de sens, un cri apparemment sans réponse, adressé par Jésus à son Dieu : « Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m'as-tu abandonné ? » (Mc 15,34 ; Mt 27,46).

Collection Prier 15 jours N° 127 - 128 pages, 12.50 €

 

 

JEAN MARC BEAUFILS Soigner, un défi pour aujourd'hui

Au fil du récit, on assiste à des  moments particuliers vécus avec les patients et les équipes, pendant une bonne quarantaine d'années. L'auteur présente différentes facettes d'une vie hospitalière avec les urgences vitales, la fin de vie, les difficultés psychiques, les problèmes sociaux et le grand âge.

Outre l'indispensable compétence technique, c'est surtout la qualité des relations humaines qui est recherchée, avec chacun des protagonistes, afin de contribuer à changer l'ambiance de travail et créer une vie d'équipe  soignante où chacun a sa place et se sent respecté.

Rayon Vie des Hommes - 192 pages, 18 €